• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 3 149 fois

Porte-oculaire pour Digiscopie et astrophotographie

J’ai terminé mon porte oculaire dont j’ai besoin à la fois pour mon futur télescope et pour faire de la digiscopie avec mes télés 24×36.
La pièce de base est un assemblage de 2 raccords PVC et d’un bouchon d’objectif (Canon FD dans mon cas).

 

Le raccord principal est dit « raccord d’écoulement ». Je n’en ai jamais utilisé en plomberie mais l’intérêt est que si d’un côté le diamètre intérieur est de 40 mm, de l’autre il fait 31,8 mm, ce qui est beaucoup plus intéressant pour nous que le classique raccord pour tube de 32 mm (beaucoup moins de jeu).
J’ai coupé ce raccord du côté 40 mm un peu au-dessus de la jonction de façon à laisser un épaulement.
Le second raccord est un manchon ordinaire de 40 mm que j’ai coupé à la longueur voulue. Il sert à la fois au positionnement de l’ensemble et à augmenter le rigidité.
Enfin, le bouchon est percé au diamètre extérieur du raccord d’écoulement (environ 41 mm).

Pour l’assemblage, j’utilise de la colle PVC ordinaire et j’enfile rapidement le premier raccord à travers le bouchon percé, puis le second par dessus le premier, de l’autre côté du bouchon. Cette procédure permet de serrer le bouchon entre deux plans et donc de ne pas être nécessairement un superman de la découpe. La perpendicularité de l’axe du tube par rapport au bouchon est assurée sans effort par la précision d’origine des plans des deux raccords PVC.

Il ne restait plus qu’à tarauder l’ensemble pour mettre une vis nylon de 8 mm (j’ai pris une vis destinée à fixer un couvercle de WC coupée à la longueur qui va bien, n’en déduisez pas pour autant que c’est un montage de chi….).

A l’intérieur du tube, j’ai collé (à la colle PVC) un petit bout de carton (plastifié sur une face, on utilise souvent ces feuilles comme page de couverture d’un document) en face de la vis de serrage. Ceci (facultatif) rend l’introduction de l’oculaire un peu dure et permet de serrer à peine la vis pour un maintien excellent (évite toute déformation du tube au serrage).

Ce montage, mis à l’arrière d’un objectif permet, avec un oculaire et un APN de faire de la digiscopie.

Pour mon télescope, j’ai besoin en plus d’une rampe de mise au point. Pour cela, j’utilise un doubleur macro Foca HR7 (Kirion en a fait aussi), dont j’ai ôté l’optique (sur le Foca, il suffit de la dévisser) et les pièces mécaniques inutiles (c’est un peu plus difficile). On en trouve régulièrement sur ebay, l’idéal étant d’en trouver un avec une optique rayée ou endommagée (moins cher).

J’ai ajouté une bague manuelle de 10 mm, de façon à ce que l’ensemble bague + montage PVC mesure 43 mm de long. Ainsi, il me suffira de remplacer cet ensemble par un boîtier 24×36 pour faire de la photo au foyer.

(Astrogef)

Laisser un commentaire