• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 957 fois

Calcul du champ d'un montage optique

… avec l'Outil Mesure de Photoshop

Il s'agit ici de déterminer le champ exact que "voit" votre capteur installé derrière un montage optique donné.

Exemple: avec mon télé de 200mm monté sur une webcam, est-ce que M51 rentre entièrement dans le champ ou sera t-elle grande comme une tête d'épingle ?
J'ai passé un certain nombre d'heures à écrire un programme de calcul qui déterminerait le champ de tout montage optique. sad.gif
Les résultats sont très moyens, avec des écarts allant jusqu'à +/- 15% par rapport à la réalité.
La faute en revient aux paramètres non maîtrisés, en particulier la vraie longueur focale des télescopes (Mak et SC en particulier) qui varie avec la mise au point. Les bagues adaptatrices, renvoi d'angle, barlow, etc… avec leurs tirages, introduisent des incertitudes supplémentaires.
J'en suis donc revenu à la méthode de la mesure de la dérive d'une étoile, moteurs arrêtés. Photoshop ne sert qu'à atteindre une bonne précision de mesure.
Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe repose sur le fait que la terre fait un tour complet en 24h tongue.gif
C'est pareil que de dire qu'elle parcourt 15 secondes d'arc par seconde.

Nous allons donc photographier en mode pause une étoile qui se trouve sur l'équateur céleste. La longueur de la pose sera telle que l'étoile traverse presque entièrement le champ. On détermine ce temps à l'oeil dans le viseur.
Si l'étoile traverse tout le champ en 150 secondes, le champ sera de 150 x 15" = 2250"= 37,5'
Pour dégrossir la valeur c'est suffisant: multiplier le temps de passage par 15 pour obtenir le champ en secondes.
Mais comme nous sommes des perfectionnistes cool.gif , nous allons déterminer ça plus précisément, pour chacun de nos montages favoris.
Il suffit de connaître les dimensions du capteur en pixels.
Pour un 300D c'est 3072 x 2048, pour les webcams c'est 640 x 480 en général.
On fait une photo pour chacun de nos montages favoris et avec l'outil Mesure on détermine la longueur de la traînée.
Il est préférable de traiter préalablement l'image pour en accentuer le contraste et la passer en négatif.
L'étoile ne doit pas être trop grosse ni trop brillante. 100 Iso est une bonne valeur.
Le temps de pose est relevé dans les données Exif de l'image, ce qui évite le chronométrage.
Dans mon cas, 300D au foyer du LX200, les résultats sont les suivants:
Trainée (pixels) Tps de pose Canon 300D Champ 3072 x 2048
1899 43 s Avec Barlow 2,5x 17.4’ x 11.6’
2416 118 s Au foyer seul 37.5’ x 25.0’
2693 238 s Avec réducteur Baader 67.9’ x 45.2’
Rapport de transformation
Barlow 2.16 x
Baader 1/ 1.81 x
Ces résultats peuvent être extrapolés à une webcam ou à un Coolpix par simple règle de trois, mais attention, la règle de trois doit être appliquée sur la dimension géométrique des deux capteurs et pas sur leurs nombres de pixels respectifs.
L'image jointe est celle prise avec le 3L'image jointe est celle prise avec le 300D au foyer sur le LX200 de 2000mm.
00D au foyer sur le LX200 de 2000mm.

Pour voir s'il est important de viser une étoile située très précisément sur l'équateur, j'ai comparé avec Jupiter (DEC= 4°).
La différence est imperceptible; on peut donc faire la manip avec des planètes.
Vous aurez reconnu Juju avec deux de ses Lunes.
300D au foyer du LX200 avec une Barlow Powermate 2,5x (qui ne fait que 2,16 x comme vu précédemment)

 

(Denis J.)

Laisser un commentaire