• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 2 623 fois

Un autre réticule pour viseur polaire

L’Association Marseillaise d’Astronomie utilise au autre réticule de viseur polaire.

En effet, les positions relatives du pôle, de l’étoile polaire et des trois étoiles voisines les plus brillantes sont indiquées.

Pour centrer le pôle dans ce viseur il suffit de placer l’image de chaque étoile sur le repère correspondant.

Le cercle blanc extérieur a un diamètre de 3,3° ou 3°18′. Les objectifs ce certains viseurs ont une distance focale de 182mm, pour leur réticule ce cercle doit avoir 10,5mm de diamètre.

 

Avantages :

      Cette méthode est rapide (moins de cinq minutes pour l’ensemble de la manoeuvre : réglage du viseur + mise en station) et elle peut être utilisée pour estimer une éventuelle erreur de mise en station. Si nous la réalisons avec soin, sa précision sera meilleure que deux minutes d’arc, elle dépendra principalement des flexions de la monture. Cette méthode de mise en station permet donc la photographie à longue pose. De plus, si la mise en station de l’instrument venait à être déréglée accidentellement pendant l’observation, il faudrait moins d’une minute pour la rétablir avec le viseur.

Inconvénients :

    Cette méthode exige un équipement spécialisé (le viseur polaire) et elle ne peut pas être utilisée si le pôle céleste est caché. De plus, à cause de la précession, il est nécessaire de refaire le réticule tous les 5 ans environ. Ainsi, le réticule représenté sur la figure 9 peut être utilisé de 2007 à 2012.

Le réticule est réalisé à partir de l’image ci-dessus (pour 2010,0). Il faut prendre un cliché de ce dessin sur du film TP2415, à la distance nécessaire pour obtenir la bonne dimension. Ensuite il faut coller ce négatif sur le diaphragme de champ de l’oculaire puis placer une LED rouge au milieu du tube, face à l’oculaire. Il s’agit d’une diode électroluminescente, c’est un petit composant électronique lumineux. Cette LED à luminosité réglable éclaire le champ. Ainsi la nuit en activant la LED,on voit un champ étoilé et légèrement lumineux en rouge sur lequel  le réticule apparaît en sombre.

Il est conseillé d’installer le viseur sur un bras de la fourche du télescope et  (ne pas le placer dans l’axe horaire comme c’est souvent le cas sur les petits instruments du commerce. En effet, ce viseur doit être influencé par les principales flexions de la monture. Sur une monture à fourche ou sur une monture allemande, l’axe horaire est en porte-à-faux et peut avoir des flexions de plusieurs dizaines de minutes d’arc. En conséquence, l’instrument semble tourner autour d’un axe légèrement différent.)

Un exemple de réalisation

Télécharger le Réticule de viseur polaire de l'AMAS - cdr (244 téléchargements)

Un logiciel permet de générer ce réticule. Il existe en 2 versions.

La version 1.0 permet d’imprimer le réticule sur une feuille de papier à l’échelle 10:1 pour être photographié et tiré sur plan-film ou film diapo.
La méthode photographique donne pour l’instant la meilleure qualité.

La version 2.0 permet d’imprimer le réticule sur une feuille transparente à l’échelle 1:1.
La dimension du réticule étant très petite, la qualité de l’imprimante est essentielle. Cependant, d’après les essais que j’ai effectués, le réticule sort proprement sur du papier blanc, mais très mal sur du papier transparent.

Il semble plus intéressant d’imprimer le réticule sur du papier blanc et puis de faire une photocopie avec un transparent.

Télécharger le Générateur 1 et 2 de réticules AMAS (138 téléchargements) – 418 ko

source
source

Laisser un commentaire