• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 5 557 fois

Centrer l’étoile polaire facilement dans son viseur de monture

Un nouveau tutorial signé Jacques B d’Astrocoolpix.

Introduction :

 

En cherchant un peu sur le net, l’on s’aperçoit qu’il existe une multitude de pages expliquant comment mettre en station sa monture au viseur polaire. Mais aucune ne donne une procédure à suivre pour trouver à coup sûr l’étoile polaire dans ce même viseur…

Pourtant, il me semble que c’est le premier problème auquel se trouve confronté un astronome amateur, venant d’acquérir une monture équatoriale… Souvent cela conduit même au découragement du nouvel arrivant…

C’est pour essayer d’aider les débutants, que je vais décrire la méthode que j’utilise personnellement.

La méthode :

 

Cette méthode ce décompose en 3 phases :

1) – Le réglage du cercle de déclinaison de la monture (possible de jour).

2) – La mise en station sommaire de la monture (de nuit).

3) – La mise en station poussée et précise de la monture, cette partie largement détaillée sur le web ne sera pas traitée ici…

Avant d’aller plus loin, il faudra que :

– Le chercheur soit correctement aligné avec le tube optique.

– Le viseur polaire soit aligné avec l’axe d’ascension droite de la monture, voir la notice de celle-ci.

Quelques marques proposent un chercheur aligné en usine et indéréglable… C’est le cas sur la monture prise en exemple sur les photos suivantes.

– Que la monture équatoriale ait un viseur polaire et des cercles gradués sur les axes, on ne rigole pas, certaines marques vendaient les cercles en option !!!

Il faudra aussi trouver :

– Un bon niveau à bulle.

– La latitude de votre lieu d’observation (carte IGN, GPS…).

1) – Réglage du cercle de déclinaison :

a) Mettre l’axe d’ascension droite bien à l’horizontal avec le niveau à bulle (intégré sur certaines montures). Bloquer l’axe dans cette position avec le frein.

Pour être précis, l’on peut s’aider de la raquette de commande et des mouvements lents de l’axe. Si l’on utilise la motorisation pour régler l’axe à l’horizontal, bien penser à couper le moteur ensuite !

image

b) Orienter le tube optique vers le haut.

Poser un niveau sur le haut du tube et régler la bulle avec l’axe de déclinaison.

image

c) Une fois les deux axes bien de niveau, afficher la valeur de votre latitude locale sur l’axe de déclinaison (48’03 chez moi).

image

 

Le vernier de l’axe de déclinaison est réglé, il n’est plus nécessaire de le retoucher sauf si vous changez radicalement de latitude d’observation !

Maintenant, vous êtes prêt à trouver facilement l’étoile polaire sans risque d’erreur !

 

2 – Trouver la polaire sur site (de nuit) :

 

– Installer le trépied et orienter correctement la monture (objectif du viseur polaire dirigé vers le nord).

– Installer le tube et procéder à son équilibrage.

– Mettre l’axe d’ascension droite à niveau (comme au § 1a), serrer l’axe.

– Repérer visuellement l’étoile polaire.

– Afficher 90° sur le cercle de déclinaison (en faisant tourner l’axe de déclinaison), à ce stade, le tube doit approximativement pointer l’étoile polaire.

image

– Serrer l’axe de déclinaison.

– Amener la polaire au centre du chercheur de tube en ne se servant que des réglages situés sur le bâti de la monture (les molettes de réglage en latitude et azimut).

En résumé et en image…

image

Une fois la polaire réglée au centre du chercheur de tube, elle devrait être visible aussi dans le viseur polaire. Il suffit alors de l’emmener au centre de celui-ci pour une observation visuelle ou alors de procéder à une mise en station plus précise …

 

Divers :

 

L’adresse du site qui héberge ce fichier :

http://www.astrolabo.fr/

Sur ce site vous trouverez beaucoup d’autres documents et logiciels…

.

Télécharger le tutorial Comment centrer l'étoile polaire dans le viseur polaire - pdf (637 téléchargements)  – 776 ko

.

Un commentaire

  1. Ah ça c’est cool, merci M’sieur BAILLY ;-)

Laisser un commentaire