• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 664 fois

FokusPocus traduit en français

FokusPocus, écrit par Thomas Bach, est un nouveau logiciel d’autoguidage mais aussi de contrôle de focuser, de capture webcam et reflex.

Il nous vient d’Allemagne et en voici la traduction en français.

Le module principal

image

Attention, le logiciel utilise le presse-papier donc le copier coller ne fonctionnera pas.

Le premier onglet permet de choisir l’oculaire et ainsi de régler le focuser (si vous en disposez) dans la bonne position.

image

Le deuxième onglet permet de contrôler le focuser et la monture

image

Le troisième onglet contrôle la webcam et ouvre sa visualisation avec réticule et agrandissement si besoin

image

image

Le quatrième onglet contrôle les reflex numériques en longue pose

image

Le cinquième onglet assure l’autoguidage

image

Le dernier onglet permet de régler le focuser

image

Le logiciel est paramétrable via cette boîte de dialogue

image

Parmi les principales fonctions, on peut retenir:

  • contrôle de focusers par impulsion de 64ms à 8s (souris ou clavier)
  • sauvegarde des positions de mise au point
  • affichage graphique du focuser
  • calibration et réglage du backlash
  • arrêt logiciel du focuser
  • assistant de mise au point
  • contrôle de la monture à la souris ou au clavier (flèches)
  • rotation d’un angle défini
  • backlashs réglables en AD et DEC
  • annulation du dernier mouvement de la monture
  • capture d’images ou de vidéo par webcam longue pose ou non
  • capture longue pose par reflex numérique
  • guidages exactement sur étoile guide ou avec tolérance ou entre une série d’images
  • intégration d’un planétarium externe (cartes du ciel par exemple)
  • intégration des logiciels externes de capture CCD et reflex numériques

.

Télécharger FokusPokus traduit en français (174 téléchargements) – 1,34 mo

.

source

Laisser un commentaire