• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 9 728 fois

4 astuces pour améliorer son EQ6 ou son ATLAS

Un résumé d’un fil de discussions fort intéressant sur Webastro.

Réduire le jeu de l’axe d’altitude

D’aucun on sans aucun doute remarqué la dureté des vis de réglages en altitude. Pour comprendre d’où venait cette dureté il faut démonter le pied de la monture.

Pour cela, retirer les 2  caches (sèche cheveux pour ramollir la colle et le plastique qui devient moins cassant et  une forte lame de couteau mais pas plus épais) pour avoir accès à l’axe de rotation.

Côté rapporteur, on voit 3 vis femelles positionnées à 120 °. Dévissez les 3 vis BTR ( CHC, Allen sans tête) de 2.5mm.

image image

Démonter cet axe et enlever la partie mobile. On trouve alors d’un côté une rondelle de friction en plastique et de l’autre une grosse rondelle métallique sur laquelle viennent prendre appui les 3 vis femelles + une rondelle de friction en plastique.

L’axe de rotation , mal ajusté en diamètre, induit un jeu important. Pour réduire ce jeu, voir le supprimer, la rondelle métallique est très fortement serrée si bien que la partie mobile est plaquée contre la partie fixe et ainsi semble supprimer le jeu de l’axe.

De l’autre côté, on a un écrou qui en fait sert de contre écrou à l’axe, ce dernier étant vissé dans la partie fixe du pied de monture.

Débloquez vis et écrou avec une clé à oeil de 17mm et une autre de 16mm.

image

Tirez ensuite la vis axe en soulageant le poids de la monture

image image

Sous nos latitudes en France, la vis Sud rentre déjà de 55mm tandis que la vis Nord rentre de seulement 20mm. Une des deux cède devant l’autre forcément.

image image

Donc, dans un premier temps il est nécessaire de tourner un nouvel axe avec un diamètre adapté.

Voici une modification possible: un bout de tube acier diamètre 12mmx10mm acheté chez Castorama, vous en coupez 72mm après avoir passé un coup de foret de 10mm, d’alésoir ou de lime selon les moyens techniques et/ou financiers dont vous disposez.

image

Perçage à 11mm et alésage à 12mm, ou perçage à 12mm avec un bon foret

image

Perçage également à 11mm et alésage à 12mm, ou perçage à 12mm avec un bon foret mais seulement côté opposé au filetage qui est conservé

image

On peut aussi chemiser l’axe d’altitude avec un tube de cuivre 10/12 (meilleur que acier/acier)

Image-0096

 

Pour éviter les tubes cuivres en guise de palier, il existe des bagues Métafram qui sont des douilles épaulées si besoin en bronze frités, imbibés d’huile pour une lubrification durable (Autolubrifiante) et qui supportent des charges importantes.

 

 

 

 

 

 

Remplacement du téton

La deuxième modification va concerner le téton sur la partie mobile sur lequel viennent prendre appui les 2 vis de réglage en altitude. Les Chinois, voulant sans doute avoir une monture universelle pour aller de 0° à 90°, ont fait une erreur de conception quant au placement de ce fameux téton. Si pour une hauteur de 20 à 30° l’angle d’attaque de cette vis est correct, il n’en est rien pour nos latitudes où à partir de 40° l’angle est très aigu et provoque même des arrachements de matière sur le téton et, faisant bras de levier, va faire remonter l’ensemble de la partie mobile à cause du jeu induit par le mauvais diamètre de l’axe. Il n’y a pas d’autre solution que de repositionner un autre téton qui permettra à la vis d’attaquer ce nouveau téton sous un angle plus ouvert.

image

On peut utiliser un bout de fer plein de 20 x 30 x 35 ajusté sur la partie mobile et tenu par une vis de 6 mm
avec taraudage sur partie mobile. On peut laisser en place le premier téton ainsi l’angle d’attaque de la vis Nord est correct

Une autre possibilité consiste à utiliser  un bloc d’alu de 20x25X40mm mis en forme (à peu près, à la lime 1/2 ronde) et percé de deux trous de 6mm pour les vis de M6x30 , deux trous taraudés à M6, évidement, sont pratiqués dans le bloc mobile de l’Atlas ou de l’EQ6.

imageImage-0097

Ces 2 étapes étant franchies, il ne reste plus qu’à procéder au remontage en graissant l’ensemble, en réglant la pression de la rondelle métallique pour permettre une rotation souple de la partie mobile. Les vis de réglages en altitude sont devenues douces à manœuvrer. La précision de la MES sur la Polaire est de meilleur aloi.

Le tout remonté après perçage des rondelles plastiques et métal à 12mm,

image

Autres améliorations

Une autre amélioration peut être un serrage extérieur et accessible du frein d’altitude (vis M5X30 à oreilles).

Cela consiste à enlever les 3 vis allen du « frein » et les remplacer par 3 vis papillon de 5 sortant du cache; ça va permettre de bloquer de manière optimale la tête en position, et s’affranchir de frottements inutiles, donc de contraintes potentiellement dangereuses pour cette misérable fonte d’alu lors du réglage d’altitude.

image

Une dernière astuce, c’est la rigidification du trépied (colliers atlas diam.50mm, profilés alu, charnières).
Notez également le plateau porte accessoires posé au dessus de la pièce d’origine (à trous): c’est une crêpière en aluminium, diamètre 24cm, à 2.30€ chez Leclerc…

Image-0098

 

Merci à Patastrof, Basile et BGI de Webastro pour ces astuces fort utiles.

.

Télécharger les 4 astuces pour améliorer une EQ6 / Atlas - pdf (298 téléchargements) – 729 ko

.

source

Un commentaire

  1. bonjour, je voudrais savoir pourquoi vous vouler utiliser un bloc de fer plein de 20x30x35 ajusté sur la partie mobile tenue par une vis ou un bloc en alu de 20x25x40 avec deux vis, quelle est la meilleure solution ?

Laisser un commentaire