• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 842 fois

Le gradient, un fléau ? Pas forcément !

Un tutorial de Don-Quichiotte après une conversation sur MSN Group.

 

Qui n’a jamais rencontré de problèmes concernant l’uniformité de son ciel, des couleurs plus ou moins orangées ? Certainement pas moi…
Nous allons nous intéresser à une fonction d’IRIS : « retrait du gradient estimateur polynomiale ». Plus particulièrement l’option Masque que j’ai découvert récemment.

Pourquoi et comment l’utiliser ?

Au début, je le pensais seulement utile pour les objets fortement étendus, dans ce cas l’option
classique de retrait du gradient était alors médiocre, il en résultait des angles mal traités. Mais
étant donné la puissance je pense désormais l’utiliser pour toutes mes images.
Visuellement ça donne quoi ?
Voici la même image même prétraitement, même registration, même méthode d’addition.

image

Commentons un peu, nous avons à gauche un ciel présentant un fort dégradé avec une nébuleuse qui semble plus contrastée que celle de droite, en revanche à droite nous avons un ciel uniforme.

Maintenant que nous avons répondu au pourquoi, nous allons répondre au comment ?
Ne soyez pas effrayé, la première fois cela ne m’a pas pris plus de cinq minutes à créer ce fameux
masque. Mais d’abord, un masque c’est quoi ? Pour faire court, nous dirons que c’est un
fichier qui permet de définir où se trouve le fond du ciel.

La réalisation du masque

Nous allons partir d’un exemple, une image de M42, que nous avons correctement prétraitée et additionnée, on se retrouve avec l’image suivante :

image

Sous iris, nous allons donc créer une image en noir et blanc, différenciant la nébuleuse du ciel:
noir représentant la partie exclue, le blanc la partie prise en compte dans le retrait du gradient.
Pour cela, nous allons utiliser la commande BIN_DOWN [var], [var] est un paramètre chiffré
qui permet de faire varier le résultat obtenu, le but étant que la nébuleuse soit totalement noire
et le ciel blanc.
Pour arriver au bon résultat, pas de secret, c’est l’expérience, on teste différentes valeurs pour
arriver à celle qui nous convient le mieux.

Notes :

– Pour tester différentes valeurs vous devrez à chaque fois recharger l’image en question.
– Bonne nouvelle, dans la console d’iris vous n’êtes pas obligé de tout retaper, placer le
curseur au bon endroit et tapez Entrée.

Après de multiples tentatives, nous avons finalement la bonne valeur. Dans mon cas j’ai
choisi la valeur 250, j’ai alors l’image suivante :

image

Vous remarquerez que j’ai volontairement choisi de laisser dans la partie inférieure droite une
zone noire, car sinon je perdais les plus faibles extensions de la partie droite.
Sauvegardez alors le masque grâce à la commande SAVE [var], [var] étant le nom de l’image
moi je l’ai appelé mask.

Utilisation du masque

Dans IRIS, rechargez votre image avec le gradient puis allez dans le menu :
Traitement > Retrait du gradient (estimateur polynomial)…
Cochez simplement  la case utilisée un masque et renseigner le nom du masque. Choisissez les
options moyen,  moyen, personnellement ça me réussit bien.

Image-0025

Une fois que notre logiciel préféré a fini de travailler, il nous affiche une image corrigée de manière uniforme de la dominante orange de ciel.

image

Il ne vous reste plus qu’à l’exporter vers Photoshop par exemple, et à attaquer le traitement
pur et dur. Comme par exemple « décramer » le cœur de notre nébuleuse. A ce stade vous
vous demandez peut-être : « et si je n’avais pas utilisé de masque ? ». Je l’ai fait pour vous, je
vous laisse le soin de juger.

image

L’image de gauche est celle qui a reçu un traitement classique du retrait du gradient, pas de
surprise, on retrouve les coins non-uniformes, cette gène ne permet pas un traitement aussi
efficace sous Photoshop, on remarque d’ailleurs que les légères extensions sont beaucoup plus
fines et visibles et donnent une sensation de relief intéressante.

image

Matériel :
C8 et réducteur 6.3
Heq5 sans autoguidage
400D non défiltré
14x3min de pose
10 darks, flats, offsets.
Des questions ? Vous me trouverez sur les forums webastro.com sous le pseudo Don-Quichiotte ou alors laissez un commentaire sur cet article.
Ce tutorial est grandement inspiré de celui de Christian BUIL
http://astrosurf.com/buil/iris/new437/new437_fr.htm

.

Télécharger ce Tutorial de retrait de gradient avec Iris - pdf (158 téléchargements)   – 215 ko

.

Laisser un commentaire