• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 1 798 fois

Les différents types de dictée

Un autre domaine travaillé pendant le stage.

Replacer la dictée dans le cadre des apprentissages et non de l’évaluation.

CONSEILS POUR DONNER DU JEU A LA DICTEE

  • Jouer sur la longueur et le type des unités dictées

– Mots dans un contexte minimal ou étendu, avec un jeu sur les schémas syntaxiques :
– Déterminant + nom.
– Déterminant + nom + adjectif.
– Groupe nominal + groupe prépositionnel complément.
– Verbe à l’infinitif + Complément 1 + complément 2. etc

  • Enoncés divers
    – Titres.
    – Slogans publicitaires.
    – Proverbes et dictons.
    – Jeux de mots.
    – Locutions figurées et syntagmes figés.
    – Définitions.
    – Vers.
    – Phrases « littéraires » à structures variées.
  • Utiliser des textes de tous types et de tous genres
    – Récits diversifiés : du conte bref au récit de rêve en passant par l’histoire comique.
    – Description : du portrait à la notice encyclopédique en passant par la définition de dictionnaire.
    – Dialogues : depuis le dialogue inséré dans le récit jusqu’au dialogue de théâtre en passant par la   transcription d’une conversation.
    – Argumentation : depuis la liste d’arguments pour ou contre jusqu’au texte publicitaire en passant par le syllogisme.
    – Instructions : de la consigne du maître jusqu’au règlement intérieur en passant par le mode d’emploi.
    – Formes poétiques diverses à partir de texte appris. etc.
  • Changer le visage de la dictée
    – Pratiquer la dictée ciblée de phrases (ou groupements de phrases) fournies par les élèves, prélevées dans leurs rédactions ou fabriquées à dessein en fonction d’une difficulté repérée.
    – Choisir la dictée dans un ensemble de textes que les élèves auront sélectionnés dans le roman qu’ils sont en train de lire collectivement en fonction de critères prédéfinis (nombre minimal de sujets difficiles à repérer, de formes en /E/, de consonnes doubles, de pluriel…).
    – Pratiquer la dictée indépendamment de l’évaluation sommative.
    – Faire fabriquer les dictées aux élèves (par exemple, en leur faisant un texte imitant le style d’un auteur dont on vient de lire un livre (forgerie).

LES TYPES DE DICTEE

1 – La dictée copie :

Dicter un texte écrit  au tableau.

  • Avantages : habituer les élèves à donner du sens à l’écrit, à garder un rythme de copie, à dédramatiser la dictée en leur permettant de visualiser la réponse, à gagner du temps en écrivant un texte qu’on aurait dû de toute manière copier  (copie d’une trace écrite d’une autre discipline).

2 – L’auto-dictée :

L’enseignant dicte un texte appris par cœur par l’élève.

  • Avantage : le fait de dicter le texte amène les enfants à se focaliser uniquement  sur l’orthographe.

3 – La dictée de mots :

Apprentissage de l’orthographe lexicale, constitution d’un corpus de référence par thèmes, mots invariables, lettres finales, vocabulaire spécifique dans une discipline,  selon le phonème étudié…

  • Avantages : rapide, facile à mettre en œuvre, permet de fixer le vocabulaire.

4 – La reconstitution de texte :

Voisin de la précédente  dans le sens où l’élève n’écrit que des mots

L’enseignant dicte les phrases d’un texte mais seuls certains mots qui y sont insérés sont écrits par l’élève.

  • Avantage :  l’enfant  se fait une image mentale de la situation.

5 –  La dictée à trous :

L’élève complète un texte grâce à des mots dictés par l’enseignant.

  • Avantage : laisse à l’enfant la possibilité de se référer aux marques de l’écrit.

6 -La dictée préparée :

Les erreurs possibles ont été envisagées quelques jours auparavant ; elle peut être préparée en fabriquant un puzzle de phrases

  • Avantage :  permet une systématisation technique et la mémorisation d’une procédure.

7 – La dictée dirigée (dialoguée) :

Le texte est dicté phrase à phrase. Chaque difficulté rencontrée est discutée sans que la réponse soit véritablement donnée

  • Avantages : Elle fait réfléchir l’élève car il ne travaille pas un type de difficulté précis , elle permet un réinvestissement global des règles étudiées.

8 –  la dictée-atelier : (atelier de négociation graphique) :

Le texte est écrit individuellement sous la dictée puis les élèves se regroupent par2, 4, 8 et décident d’une version qui porte la trace des raisonnements

  • Avantages : Démarche collaborative et justification des écrits, échange de pratiques et de stratégies, utilisation d’une grille d’analyse.

9 – La dictée à choix multiples :

Plusieurs graphies sont proposées aux élèves qui choisissent celle qui convient.

  • Avantages :  Favorise la mise en œuvre d’une démarche de réflexion.

10 – La dictée la plus difficile :

Fabrication par les élèves d’une dictée accumulant le maximum de difficultés orthographiques.

  • Avantage : L’élève s’investit.

11 – La phrase du jour : ANG réduit.(en option)

12 – La dictée brouillon :

Proposer un texte éloigné des règles apprises récemment, le principe est d’amener les élèves à utiliser les outils de la langue pour corriger leurs erreurs (celles-ci ne sont pas soulignées, on en communique le nombre aux élèves).

  • Avantage : inciter les élèves à utiliser leurs échelles, dictionnaires, manuels scolaires, tableaux de conjugaison pour la révision de leur texte.
    Le brouillon est également intéressant car il permet aux élèves de travailler sur le texte avant de le présenter définitivement. C’est une alternative aux différents jets en production d’écrits qui ont tendance à « lasser » l’élève à force de réécritures.

.

Nous avons poursuivi avec un codage de la correction des dictées par le maître et le renvoi à l’outil adéquat.

Il pourra également être utilisé en production d’écrit.

image

.

Télécharger Les différents types de dictées + codage des fautes - pdf (25 téléchargements)  – 187 ko

.

source

Laisser un commentaire