• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 895 fois

Fiche technique et vérification de l’ETX 90 EC

Une aide d’Yvaton.

L’ETX 90 EC, ici avec la raquette optionnelle #497

1

Produit par: Meade (Irvine, CA, USA)
Type : Maksutov-Cassegrain
Diamètre 90 mm, Focale 1250 mm (F/D=13.8)
Dimensions : 380 mm x 180 mm x 220 mm
Poids : 3.5 kg
Monture à fourche motorisée selon les 2 axes
Trépied de table pour suivi en mode équatorial
Chercheur : 8×21
Oculaires : coulant 31.75mm (Super Plössl 26 mm livré en standard)
Raquette de commande standard : 4 vitesses, suivi possible en mode équatorial
Raquette de commande optionnelle Autostar : 9 vitesses, suivi possible en mode altazimutal ou équatorial; pointage automatique vers un objet
8 piles AA assurent environ 40 heures d’autonomie.

2

La présentation technique de l’ETX et le tableau des grossissements avec différents types d’oculaires (ci-dessous) tirés du livret fourni avec l’appareil.

3

Pour que l’ETX soit opérationnel pour l’observation, il faut en premier lieu REGLER LE CHERCHEUR. On vise un objet avec l’ETX et son oculaire de 26 mm, et on fait le réglage du chercheur à l’aide des six vis type pointeau. C’est pas évident et très fastidieux à faire (on croit avoir réussi et le dernier serrage dérègle le chercheur !), mais c’est OBLIGATOIRE. Quand vous aurez commencé une observation, et que vous vous apercevez que le chercheur est déréglé, vous comprendrez alors ce que c’est : allez le régler convenablement dans le noir, alors que c’est dix fois plus simple à la lumière du jour ! Donc, prenez une bonne dose d’antidépresseurs et le temps de bien régler ce satané chercheur !
Une autre vérification à faire : le réglage du cercle de déclinaison, c’est très important de le vérifier et de le régler, si le GO TO fonctionne mal, c’est peut-être à cause de ce cercle qui aurait bougé, la mise en station étant faussée ! En effet, il y a un cercle de déclinaison de chaque côté de la fourche de la monture : un numéroté en degrés de O° à 90° par quart de cercle et dont le bouton n’est pas cranté , CAR CE N’EST PAS LE BOUTON DE MOUVEMENT DE DECLINAISON ! Il sert simplement à libérer le cercle (en le desserrant, pour régler le cercle gradué, voir photo ci-dessous). Il peut arriver que ce bouton se desserre, soit volontairement, soit accidentellement : le cercle tourne sur l’axe, ET LA DECLINAISON EST ALORS DEREGLEE !

4

Et l’autre cercle, gradué mais sans les repères en degrés, dont le bouton est cranté: c’est le bouton de mouvement de déclinaison, donc celui que vous devez utiliser pour bouger le tube manuellement (photo ci-dessous).
5

Il y a deux façons de régler l’axe de déclinaison, ceci après avoir légèrement desserré le bouton non cranté afin que le cercle gradué repéré en degrés soit libre.

AVEC UN PETIT NIVEAU


6

On installe l’ETX sur un support qui est de niveau ( table, établi par ex. ) et on met un petit niveau centré sur l’axe du tube. On desserre l’axe de déclinaison et on centre bien la bulle. On resserre l’axe de déclinaison en vérifiant bien que la bulle est toujours centrée ( pas évident !). On fait tourner le cercle gradué de l’autre côté pour qu’un des repères indiquant  0° coïncide avec la flèche de la fourche de monture. On resserre la molette non crantée en évitant bien que le cercle bouge.

AVEC UNE  PETITE EQUERRE

7

Là, on est pas obligé d’être sur un support exactement de niveau. Il suffit de disposer d’une équerre pas trop large, afin qu’une des branches puisse passer entre la base de l’ETX et le tube en position verticale (il n’y a pas trop de place !).

On va donc se débrouiller pour que la branche de l’équerre soit exactement parallèle au tube (on va donc se baser sur le support réservé au pied photo, en dessous du tube ).  Une fois le tube bien parallèle, on serre l’axe de déclinaison et on vient ramener le cercle de l’autre côté sur un des repères indiquant 90°. C’est cette méthode que je préfère, car pas besoin de caler un support quelconque exactement de niveau. Il y a des fois où on passe plus de temps à caler de niveau la table ou le support qui est dessus, qu’à régler l’ETX par la méthode de l’équerre !

.

source

Laisser un commentaire