• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 2 491 fois

Fabriquer un solargraphe

Un bricolage sur le principe du sténopé qui enregistre les trajectoires du Soleil.

Voici l’équipement nécessaire : des boîtes, du carton, des ciseaux, une épingle, un morceau de papier d’aluminium.

ohjeet_1[1]

Faire un trou avec les ciseaux dans la boîte plastique (une boîte de film photo par exemple).

Le trou devra être plus gros que le trou d’épingle prévu.

ohjeet_2[1] ohjeet_3[1]

Mettre un morceau de papier d’aluminium pour couvrir le trou puis faire une petit trou dans l’aluminium avec l’épingle.

ohjeet_4[1] ohjeet_5[1]

Egaliser et poncer un peu le trou pour que la lumière entre sans obstacle. Plus le trou d’épingle sera petit et meilleure sera la netteté de l’image. Pour éviter les reflets, vous pouvez peindre à la bombe l’intérieur du papier d’aluminium en noir mat.

ohjeet_6[1] ohjeet_7[1]

Fixer la papier d’aluminium sur le boitier avec du ruban adhésif noir.

ohjeet_8[1] ohjeet_9[1]

Dans une chambre noire, placer un morceau de papier photosensible à l’opposé du trou d’épingle.

Cacher le trou avec un autre morceau de ruban adhésif. Le solargraphe est prêt.

ohjeet_10[1] ohjeet_11[1]

Placer le boitier dans un endroit découvert et le trou d’épingle en direction du Soleil. Fixer fermement le boitier afin qu’il ne bouge pas avec le vent.

Au début, découvrir le trou en décollant le ruban adhésif. A la fin de la prise de vue, replacer le ruban adhésif.

ohjeet_12[1]

La durée la plus courte sera d’une journée et la durée la plus longue de 6 mois.

A la fin de l’exposition, aucun traitement chimique n’est nécessaire. L’émulsion est impressionnée par les trajectoires du Soleil et bien que le papier soit noir et blanc, l’image sera en couleur mais en négatif.

Il faudra alors scanner le papier pour le traiter informatiquement ensuite.nega_positive[1]

Il y a de nombreux facteurs qui influent sur la qualité du solargraphe : la taille du trou, le papier photosensible, la stabilité du boitier pendant la prise de vue, la température, la météo, le soleil, les points cardinaux, le scan etc.

Quelques exemples

sol22[1] sol51[1] sol48[1] sol272[1] rder= »0″ />

.

Télécharger le  Fabriquer un solargraphe - pdf (138 téléchargements)  – 269 ko

.

source

2 commentaires

  1. Pingback :18 oct – Solargraphes – Demain c'est nous

  2. Bonjour,

    Quel papier photosensible est le mieux adapté pour l’utilisation d’un solargraphe? peu sensible à la lumière?

    Merci d’avance

Laisser un commentaire