• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 1 518 fois

Pentax invente la photographie longue pose sur trépied photo !

Un ingénieur un peu fou a du passer chez Pentax !

 

Alors que depuis le début de la stabilisation en photographie, l’on nous rabâche qu’elle n’est utilisable seulement que sur des sujet fixes, Pentax prends le contre-pied des idées reçues et stabilise un sujet en mouvement !

 

Et en quoi cela nous concerne t-il ?
Eh, bien Pentax stabilise… les étoiles !

 

Le principe est assez simple : Pentax utilise l’antivibration du capteur pour que celui-ci se déplace pendant la pose et suive les étoiles. Dès lors, des longues poses (limitées au déplacement du capteur) deviennent possibles. La durée de la pose étant bien sûr liée à la focale de l’objectif utilisé.

L’on se met à rêver que Sony fasse de même et voir si cela est techniquement possible, Nikon et Canon sur leurs appareils (objectifs) !

 

Le matériel pour devenir « astrophotographe » devient très léger, simple et peu couteux :
– Un boitier reflex Pentax.
– Un objectif (Pentax ou compatible)
– Un pied photo stable
Et l’accessoire miracle : le GPS Pentax O-GPS-1 avec sa fonction Astro-Tracer.
Tout ce équipement pourra donc aussi servir en photo de tous les jours (un argument de poids pour convaincre votre moitié)…

 

Le site Pentax avec la présentation du GPS O-GPS-1 :

C’est ICI

 

Les fils sur parlonsphoto.com qui expliquent cette technique (avec photos).

C’est ICI

C’est ICI

 

Un exemple de photographie prise avec ce système :
13784513455_a7af71154d_c

3 commentaires

  1. Ok, je n’avais pas lu les liens. Le système calcule le déplacement en fonction du lieu et de la partie du ciel visée, ce n’est pas une détection du bougé des étoiles sur le capteur. Aucune chance de corriger l’erreur périodique. Mais intéressant quand même comme système léger en vadrouille.

  2. Pas encore vu de test… Par contre, quelques explications sur les limitations du système et d’autres clichés sur les deux liens donnés dans « l’article ».
    Je ne pense pas que cela puisse marcher sur une monture équatoriale motorisée, mais il faudrait faire le test…
    Si un constructeur se penchait sur le problème, oui peut être que le déplacement du capteur pourrait supprimer l’autoguidage !

  3. Si cela ne permet pas de remplacer un « vrai » suivi c’est peut-être suffisant pour corriger l’erreur périodique et se passer d’auto-guidage ? Il y a eu des tests ?

Laisser un commentaire